sábado, 21 de outubro de 2017

ROBIN WALTER - Maria et Salazar

Maria et Salazar

Robin Walter
Collection Histoire
Parution : 11 octobre 2017 Format broché : 17 x 24 cm
132 pages n&b - Prix : 17,00 €
ISBN : 978-2-37418-042-7
EAN : 9782374180427

L'histoire

Alors que les parents de Robin Walter revendent leur maison familiale de Champigny-sur-Marne, vient le moment pour tous de dire au revoir à Maria, leur femme de ménage et bien plus depuis plus de trente ans. Que va-t-elle faire, elle qui est venue du Portugal avec son mari comme des milliers de ses compatriotes, quelques décennies auparavant, fuyant ainsi la dictature de Salazar ?
Au travers de leurs souvenirs, le récit dépeint ce que fut la plus longue dictature de l'histoire moderne de l'Europe occidentale et l'immigration portugaise de masse qui en a découlé.


Revue de presse

La Petite Bulle - 11 octobre 2017
"Un magnifique témoignage qui revient sur la dictature portugaise encore si peu abordée." (Coup de coeur)
Lire l'article
BD Gest' - 16 octobre 2017
"Une anecdote comme il en existe des millions, transformée en un portrait touchant mêlée à une plaidoirie pour le respect d’autrui, Maria et Salazar s’avère être une lecture prenante et agréable, qu’on soit d’ici ou d’ailleurs."
Lire l'article
Tout sur l'Histoire - Novembre/Déc. 2017
"Une évocation émouvante d'une période noire pour le Portugal, qui déclencha une immigration de masse."
Lire l'article
«Au travers de leurs souvenirs, le récit dépeint ce que fut la plus longue dictature de l'histoire moderne de l'Europe occidentale et l'immigration portugaise de masse qui en a découlé.»

ELISE GRAVEL - Le consentement

«Voici une petite bande dessinée sur la notion de consentement. Profs et parents, vous êtes libres de l'imprimer et de l'utiliser en classe et à la maison (pas d'utilisation commerciale svp.)
Enseignons à la prochaine génération une règle de base toute simple que bien des adultes ne semblent jamais avoir apprise.»
Elise Gravel

MERCI: http://www.elisegravel.com/fr/content/bio

La version pour ados:
MERCI: http://curiummag.com/

sexta-feira, 20 de outubro de 2017

CREATIVE EYE - A morte do Rei


LE MONDE - Pourquoi les incendies sont-ils si dévastateurs au Portugal ?

Foto: Adriano Miranda - Jornal Público

LE MONDE | 20.10.2017 à 09h56 | Par Joséfa Lopez

ECLAIRAGE

Depuis 1980, 100 000 hectares brûlent chaque année au Portugal, soit cinq fois plus qu’en France. Et ces incendies sont très meurtriers : 64 et 45 morts en juin et octobre. Si le climat est bien sûr en cause, il existe cependant d’autres facteurs bien particuliers au Portugal : plantation massive d’eucalyptus (utilisés pour la production du papier), absence de cadastre forestier, manque de volonté politique à la suite de la crise économique, pénurie de gardes forestiers… Explications en trois minutes.




MERCI: http://www.lemonde.fr/planete/video/2017/10/20/pourquoi-les-incendies-sont-ils-si-devastateurs-au-portugal_5203613_3244.html

Un article intéressant mais bien incomplet:  l'homme est aussi à l'origine des incendies, de façon accidentelle ou criminelle!
José Maria Laura

~~~~~~~~~~~~~~~~

Incendies au Portugal et en Espagne : le bilan s’alourdit à 45 morts
Quarante et une personnes ont péri dans le nord et le centre du Portugal, tandis que les feux en Espagne ont fait quatre victimes.

Le bilan des feux de forêt qui ont ravagé le Portugal et la région voisine de Galice, en Espagne, est monté à 45 morts mardi 17 octobre, alors que les pompiers maîtrisaient les derniers foyers.
Au Portugal, quarante et une personnes ont péri dans le nord et le centre du pays, selon un dernier bilan de la protection civile. Deux blessés ont succombé à leurs brûlures, 14 autres restent dans un état grave. Sept personnes portées disparues ont été retrouvées. Plus aucun foyer important n’était signalé depuis l’aube, les soldats du feu ayant été aidés par la pluie qui s’est mise à tomber dans la nuit. Mais plus de 3 000 pompiers sont restés mobilisés pour éviter toute reprise de feu.

En Galice, dans le nord-ouest de l’Espagne, les flammes ont fait quatre morts avant que l’alerte soit levée mardi matin.

Incendiaires ou négligences criminelles

Le Portugal et le nord de l’Espagne s’étaient retrouvés dimanche 15 octobre confrontés à des centaines de départs de feu, attisés par des vents chauds au passage de l’ouragan Ophelia au large de la péninsule ibérique.

Le gouvernement espagnol a mis en cause des incendiaires, tandis qu’au Portugal la ministre de l’intérieur, Constança Urbano de Sousa, dénonçait les négligences criminelles d’habitants qui brûlent des déchets végétaux malgré la sécheresse. Cette dernière a notamment estimé que de nombreux feux étaient dus à « des températures nettement au-dessus de la moyenne pour la saison et à l’effet cumulé de la sécheresse qui se fait sentir quasiment depuis le début de l’année ».

Devant l’ampleur des dégâts, le premier ministre portugais, Antonio Costa, a déclaré « l’état de catastrophe publique » dans toutes les régions situées au nord du Tage, soit la moitié du pays.

« Des réformes profondes  »

Les pompiers portugais, pour la plupart volontaires, ont connu leur pire saison d’incendies cette année. Depuis janvier, plus de 350 000 hectares de végétation sont partis en fumée au Portugal, soit quatre fois plus que la moyenne des dix dernières années, selon les estimations du Système européen d’information sur les feux de forêt.

Le pays a entamé mardi un deuil national de trois jours, tandis qu’à Bruxelles les drapeaux de la Commission européenne ont été mis en berne en hommage aux victimes en Espagne et au Portugal.

Face à ce nouveau drame, survenu quatre mois après l’incendie le plus meurtrier de l’histoire du Portugal, qui avait tué 64 personnes cet été, le président conservateur, Marcelo Rebelo de Sousa, a appelé le gouvernement socialiste à « tirer toutes les conséquences de cette tragédie ».

Face aux critiques de ses adversaires sur l’incapacité du gouvernement à prévenir une nouvelle catastrophe, le premier ministre portugais, Antonio Costa, a promis de « passer de la parole aux actes» en menant « des réformes profondes » en matière d’aménagement des forêts et de lutte contre les incendies.

MERCI: http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/10/16/incendies-meurtriers-au-portugal-l-etat-de-catastrophe-publique-declare_5201539_3244.html?xtmc=portugal&xtcr=4

sexta-feira, 13 de outubro de 2017

CERIMÓNIA DE ENTREGA DE DIPLOMAS NA FERREIRA DIAS

Dia 11 de outubro:
Dia do nosso patrono, José Ferreira Dias (11 de outubro de 1900 — 19 de novembro de 1966)
e Dia do Diploma

Alguns momentos marcantes:
A nossa Diretora, Lina Maria da Rosa Pacheco Alves, recebendo calorosamente a Comunidade escolar: Alunos, Professores, Funcionários e Encarregados de Educação.
Agradecimento ao Professor Emérito, Rui Da Branca, pela Professora Ana Paula Cunha, Presidente do Conselho Geral. A placa comemorativa, que ficará no Ginásio da Escola, foi recebida pela esposa, a Professora Manuela Da Branca.
Homenagem póstuma ao Senhor Álvaro da Silva, Presidente da Associação de Pais e Encarregados de Educação de 2005 a 2017. A placa comemorativa, que será colocada no átrio central da Escola, foi recebida pela filha, Cátia Silva.

Foi com muita emoção e sincero reconhecimento que a Escola aplaudiu a Mãe do Senhor Álvaro Silva. 
Agradecimento ao Professor Emérito, João de Brito, pela Subdiretora, Cristina Maria Viegas Duarte.
Entrega dos Diplomas do DELF ESCOLAR, pela Professora Elisabete Pires, Presidente da  Associação Portuguesa dos Professores de Francês (APPF), apresentada pela Professora Maria Laura Matos, Coordenadora do Projeto DELFerreira.


A Professora Ana Paula Cunha, Presidente do Conselho Geral, na companhia do Presidente da Junta de Freguesia de Agualva Mira Sintra, Arquiteto Carlos Miguel Nunes Casimiro Pereira, e da Doutora Helena Cardoso do Pelouro da Educação.
O Professor António Marques, Diretor cessante, saudou os presentes e entregou os Diplomas.

Deixo-vos com este pequeno vídeo, mosaico rico de talentos, empenhos e dedicações: as nossas turmas de 12ºano (2016-2017) e os seus Diretores/Diretoras de Turma. 

Caros Alunos, muitas felicidades!
E, pela vida fora, «Vão sem medo»!
Maria Laura Matos

 
José Maria Laura  de Slidely by Slidely Slideshow
Música: Resistência - Vai sem medo

Fotografias de Maria Laura Matos


CESILINDA OLIVEIRA - MAURICE CARÊME

CESILINDA OLIVEIRA
Pintura a óleo 
LE CHAT ET LE SOLEIL

Le chat ouvrit les yeux,
Le soleil y entra.
Le chat ferma les yeux,
Le soleil y resta.

Voilà pourquoi, le soir,
Quand le chat se réveille,
J'aperçois dans le noir
Deux morceaux de soleil.

Maurice Carême