sábado, 30 de junho de 2012

WEADAPT - Fabulosa iniciativa da Universidade do Minho - BRAGA

VAMOS DIVULGAR!

Empresa

As pessoas com mobilidade reduzida, e em particular as que se deslocam em cadeira de rodas, têm algumas necessidades específicas que o vestuário padrão convencional não acompanha. Para além de ficarem esteticamente desfavorecidas, não se adapta à sua posição ergonómica de sentado nem responde às suas necessidades de higiene e autonomia.

A falta de vestuário específico conjuntamente com a existência de barreiras físicas (dificuldade de acesso às lojas e falta de provadores adaptados) conduz ao uso de vestuário básico ou desportivo para uso diário.

O vestuário com atributos funcionais vem responder a esta necessidade, e não só beneficia as pessoas com necessidades especiais, como também quem cuida delas, uma vez que as ajuda a serem mais autónomas. O facto de poderem escolher e utilizar de imediato, sem recurso a ajustes, uma peça de vestuário que se encontra actualizada em termos de tendências de moda é, para nós, um contributo para uma maior inclusão social.

Este é o propósito do projecto Weadapt - proporcionar bem-estar e qualidade de vida às pessoas com necessidades especiais através das suas propostas FashionMe, BodyMe e Sense4me. Investigamos e desenvolvemos soluções desde 2005.

THOMAS DUTRONC - On ne sait plus s'ennuyer

Vous reconnaissez-vous dans cette chanson ?
(à partir de 1:33)
QUEM SAI AOS SEUS...
Thomas Dutronc, fils de Françoise Hardy et de Jacques Dutronc.

PAROLES

Même à 20 bornes de Bandol
C'est la déprime sans parabole
A la campagne t'entends des cloches
Ça fait tout drôle sans Macintosh
En plein centre-ville d'Angers
Y a du danger sans la 3G

On ne sait plus s'ennuyer
On ne sait plus s'ennuyer
On ne sait plus s'ennuyer
On ne sait plus s'ennuyer

Il s'est r'tiré dans le Berry
En oubliant son Blackberry
Elle suit des cours de chachacha
Avec sa souris ri ri ri
Ce soir c'est moi qui sort chérie
Comme ça j'promène un peu l'ordi

On ne sait plus s'ennuyer
On ne sait plus s'ennuyer
On ne sait plus s'ennuyer
On ne sait plus s'ennuyer

Que serions-nous sans connexion
A part des gens plein de questions
On vit maint'nant tous en réseau
Comme des animaux dans un zoo
On est tous mou sans disque dur
On est tout nu dans la nature

On ne sait plus s'ennuyer
On ne sait plus s'ennuyer
On ne sait plus s'ennuyer
On ne sait plus s'ennuyer

T'entends plus les oiseaux chanter
C'est pas compatible USB
Avant la vie était basique
Avant la vie était physique
Dans l'fond d'écran t'as un soleil
Mais c'est pas tout à fait pareil

On ne sait plus s'ennuyer
On ne sait plus s'ennuyer
On ne sait plus s'ennuyer
On ne sait plus s'ennuyer

sexta-feira, 29 de junho de 2012

JOËL GUENOUN - Les mots ont des visages


SUPERBE et CRÉATIF... UN GRAPHISTE GÉNIAL!
















ICI (MERCI!):

VISITEZ SON SITE 
                                                                      (ET RETOURNEZ-Y...)





Reporters Sans Frontières par JOËL GUENOUN

Affiche / Campagne réalisées par le graphiste JOËL GUENOUN

2008
60ème anniversaire de la Déclaration des Droits de l'Homme

quinta-feira, 28 de junho de 2012

OLGA ZIEMSKA - escultura

Bed
1999

Stillness in motion
2003


The light which can be heard...
2010


Heartwood rabbit
2011

Listen...
2003

Olga Ziemska is a sculptor and public artist that lives & works in downtown Cleveland, Ohio in a studio by Lake Erie. She is a recipient of many prestigious grants and awards including a Fulbright Fellowship in 2002 and a Creative Workforce Fellowship in 2009, which is generously funded by Cuyahoga Arts & Culture. In 2007, Ziemska was selected as a Wendy L. Moore Emerging Artist by the Museum of Contemporary Art in Cleveland. She has participated in several residencies nationally and abroad, including Centre of Polish Sculpture in Poland and I-Park in Connecticut. Her work is exhibited both nationally and internationally, with work reviewed in Sculpture magazine. Ziemska's other half of heart & home is found in her family's beloved city of Warsaw, Poland. Ziemska is currently working on a large-scale outdoor sculpture for Columbus State Community College, which is slated for unveiling in the Fall of 2012.

AQUI:

quarta-feira, 27 de junho de 2012

JOANA VASCONCELOS censurée à Versailles...


Joana Vasconcelos, une femme un peu trop libre pour la cour du Roi-Soleil
LE MONDE | 20.06.2012


Un lustre entièrement fait de tampons hygiéniques, intitulé "La Fiancée", créé par l'artiste portugaise Joana Vasconcelos à la Biennale de Venise en juin 2005. | REUTERS/CHRIS HELGREN

 La Fiancée est l'une de ses oeuvres les plus célèbres. Présentée à la Biennale de Venise2005, elle en était l'une des réussites. En forme de lustre XVIIIe siècle, elle est entièrement composée de tampons hygiéniques d'une blancheur immaculée. En 2001, Vasconcelos avait assemblé Carmen, en forme de lustre déjà, mais noir et agrémenté de dizaines de boucles d'oreilles vivement colorées. "La première question que nous nous étions posée, Jean-Jacques Aillagon et moi, quand nous avons commencé à réfléchir à l'exposition, c'était : où va-t-on mettre La Fiancée ? J'avais un rêve : obtenir que deux lustres de la galerie des Glaces soient détachés et suspendre à leur place La Fiancée à une extrémité, Carmen à l'autre, la blanche et la noire, la pure et la pute. Mais non, il paraît que ce sont des oeuvres sexuelles, et que ce n'est pas convenable à Versailles. Comme s'il n'y avait pas eu tant de femmes à Versailles et tant d'histoires de sexe !"
ICI:

domingo, 24 de junho de 2012

VALÉRIE HADIDA

Artiste Peintre
Sculpteur (Terre cuite patinée et Bronze)

SUJETS PRÉFÉRÉS :
La femme dans tout ses états








Diplôme de l’Ecole d’arts plastiques et publicité de la ville de Paris (EMSAT).
Travail dans l’atelier de Marielle POLSKA pendant 6 ans.
Prix Fondation Paul RICARD en 1991.
Expose en galeries depuis 1990.

Les “petites bonnes femmes” de Valérie HADIDA.
“Elle aime les surnommer ainsi ... Sans doute avec un brin de provocation, mais très certainement avec beaucoup de tendresse. Ces figures féminines multiples sont un regard hors temps, hors contraintes, hors normes. De l’adolescente à peine sortie de l’enfance, à la femme mature, elles sont toutes là pour nous rappeler le cheminement de la femme, des femmes. Fières ou faibles, en action ou dans l’attente, fragiles ou fortes, poussées par le vent de la vie ou s’arc-boutant contre ses vicissitudes, aucune ne laisse indifférent.
... Les “Petites bonnes femmes” de Valérie sont un émouvant voyage à travers l’âme humaine.”

Isabelle RAKOTOVAO (Historienne d’art)

Pourquoi apprendre le français?